PNDP III: La dynamique est officiellement lancée


atelier_de_lancement_du_pndp3

« Je déclare officiellement lancées les activités de la troisième phase du Programme National de Développement Participatif (PNDP) ». C’est par cette phrase solennelle que Abdoulaye Yaouba, Ministre délégué auprès du Ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) chargé de la Planification, a ouvert les travaux de l’Atelier de lancement de la troisième phase du PNDP, le 10 mai 2016.
Pendant deux jours, les représentants des ministères sectoriels, les partenaires techniques et financiers, les bénéficiaires et la société civile ont été édifiés sur le bilan du PNDP II ainsi que les innovations majeures de la troisième phase.
Quatre panels ont été identifiés pour discuter, entre autres, sur les thématiques de gouvernance locale et transfert des compétences aux Collectivités Territoriales Décentralisées, recouvrement et sécurisation des recettes fiscales au sein des communes, et du rôle de la commune et des communautés dans la mise en œuvre des solutions endogènes. Les débats, de haut vol, ont été modérés par David Abouem à Tchoyi, ancien ministre. Les maires venus des dix régions du pays, notamment ceux de Douala IIe et de Mfou, les experts de l’Association Internationale des maires Francophones (AIMF), de la Coopération coréenne, du Programme d’Appui à la décentralisation et au Développement Local de la Coopération allemande (PADDL-GIZ), pour ne citer que ceux là, ont disséqué les différents thèmes pour le bonheur des participants résolument engagés à accompagner le gouvernement, à travers le PNDP, sur la voie d’un développement local efficient.
Elisabeth Huybens, Directrice des Opérations de la Banque mondiale au Cameroun, se félicitera de ce que le PNDP enclenche cette troisième phase entouré de plusieurs partenaires techniques et financiers, notamment l’Union européenne qui se joint à la Banque mondiale et l’Agence Française de Développement. Ce qui pour elle est la marque de sa réussite et de son succès.
Cet atelier de lancement fait suite à la signature de l’accord de crédit entre le gouvernement et la Banque mondiale, le 03 février 2016 pour un montant de 70 millions de dollars, ainsi que de la mise en vigueur dudit accord le 01 avril 2016.
La 3e phase devrait concentrer 48% des fonds dédiés à la composante développement local pour les financements en faveur des communes des régions septentrionales et de l’Est confrontées à la pauvreté, à l’insécurité et à l’afflux des réfugiés. De plus, les communes seront éligibles à deux guichets différents : le guichet équité et le guichet performance. Le premier pour les allocations aux communes sur la base des critères sociaux, et le deuxième s’appuie sur les critères sélectifs liés à la transparence, la redevabilité et l’appropriation de la démarche participative promue par le PNDP. Pour finir, l’on a noté la joie des maires des communes d’arrondissement qui rejoignent la barque du développement local pour que se poursuive le travail enclenché sur les 2 premières phases dans les 329 communes des zones rurales.

(source :  pndp.org )