NKOLEMOMODO


  • LIBELLE INFORMATIONS
    Groupement NKONG MEYOS
    Chef de Groupement AMOUGUI Gabriel (Représentant)
    Chef de Village ESSOMBA ETOUNDI Christophe
    Date de création
    Superficie km2
    Localisation km de Ngoumou
    Coordonnées 11,312778 de latitude Nord et 3,6136110000000001 de longitude Est
    Climat Type équatorial, deux saisons sèches et deux saisons de pluies
    Sols Ferralitiques, latéritiques, sableux et argileux
    Population 310 habitants environ
    Ethnies   Ewondo
    Religion  Christianisme
    Enseignement  0 Ecoles maternelles

    0 Ecoles primaires

    0 lycées d’enseignement général,

    0 CETIC / CES.

    Santé  0 Centre de Santé intégré
    Economie 0 Marché périodique

    0 Carrière de sable

    Tourisme 0 Aire protégée

    0 Site touristique

    Réseau hydraulique 1 Puits

    0 Forage

    Réseau électrique OUI
    Voie d’accès B
    Activités économiques Agriculture, Elevage, pêche,
    Comité de développement NON

  • A l’origine, le village aujourd’hui connut sous le nom NKOLEMOMODO a été une zone déserte on coulait une rivière qu’on appelait EMOMODO. Les populations présentent habitaient la forêt qu’on désignait EKOKO et avait pour chef M. Tsougui AVOMO. L’ouverture de la route par les allemands vers 1900 contraint le gouvernement camerounais à demander au chef Tsougui AVOMO de faire déplacer les populations des forêts près de la route en vue de maintenir celle-ci dans la propreté. Et parle que la rivière était vaste et courait toute la zone, celle-ci se vit attribué le nom de la rivière et surtout avec sa colline, elle rime le nom de Nkolemomodo c’est-à-dire la « colline du monstre ». à sa mort, son fils NDI Zacharie lui succède vers 1959 qui plus tard, fut remplacé par Nlan Hubert en 1976. Atangana Adalbert resta au pouvoir jusqu’à sa demission en 1987 et à cette date, précisément le 24 février 1988 par un décret nominatif sa majesté ESSOMBA Etoundi Christophe est installé comme chef de village de Nkolemomodo.

  • Dates Evènements Impacts
    vers 1900 création de la route par les allemands ouverture des échange
    2002 construction du pipeline Tchad-Cameroun construction d’un forage équipé d’une pompe à motricité humaine
    2009 bitumage de la route facilitation des déplacements des populations vers les villes