EBOLBOUM III


  • LIBELLE INFORMATIONS
    Groupement NKONG ZOCK
    Chef de Groupement ATANGANA ABEGA
    Chef de Village NKODO Joseph Ricardo
    Date de création
    Superficie km2
    Localisation km de Ngoumou
    Coordonnées 11,286489 de latitude Nord et 3,601111 de longitude Est
    Climat Type équatorial, deux saisons sèches et deux saisons de pluies
    Sols Ferralitiques, latéritiques, sableux et argileux
    Population 500 habitants environ
    Ethnies   Ewondo
    Religion  Christianisme
    Enseignement  1 Ecoles maternelles

    1 Ecoles primaires

    0 lycées d’enseignement général,

    0 CETIC / CES.

    Santé  0 Centre de Santé intégré
    Economie 0 Marché périodique

    0 Carrière de sable

    Tourisme 0 Aire protégée

    0 Site touristique

    Réseau hydraulique 2 Puits

    0 Forage

    Réseau électrique NON
    Voie d’accès route en terre
    Activités économiques Agriculture, Elevage, pêche,
    Comité de développement NON

  • Le village Ebolboum III remonte a des décennies aujourd’hui. A l’origine, c’était un endroit recouvert d’arbres de forêts où gorilles et chimpanzé  ****** beau temps. Dans un premier temps les bassa furent les 1er à occuper la zone qui par la suite furent chassés par les MbogFouda qui aussitôt commencèrent à cultiver le sol. On y trouvait une multitude de cultures maraîchères dont l’arachide melon, concombre … qui abondaient. La surabondance de la nourriture dans cette zone qui marque l’arrivée des blancs notamment les pallotins. Sa Majesté Abega Belinga, Chef de ce groupement furent charger de ****** les chefferies où Mebenga Belinga était Chef supérieur des villages Ebolboum I, II et III. C’est après décentralisation que sa Majesté SemeNsegue devînt 1er Chef cers 1918. Puis, FoudaSeme Jean en 1958 lui succéda. A sa mort, son fils SemeNsegue Sylvestre accéda au trône en 1998 qui en 2013 rejoignit la terre de nos ancêtres. Depuis cette date, son fils NkooloSeme occupe la chefferie.

  • Dates Evènements Impacts
    Vers 1960 Ouverture de la route d’Ebolboum III – Facilitation des échanges commerciales et circulation des populations
    1997-2001 Construction des puits – Réduction des cas de maladies hydrique
    2002 Création de l’école publique – Accession facile à l’éducation de base

    – Augmentation du taux de fréquentation